TRIO ZEPHYR EN GRAND PIC SAINT LOUP

Ces filles ont du grain, dans la voix, dans le frottement des cordes vers les bois en tension. De ce grain par lequel la pierre des églises adoucit la lumière rasante.

Elles sont filles et c’est un sacré supplément au bénéfice de la musique.  Raillez ce lieu commun et balayez-en tous les clichés ; observez ce qui reste et convenez de ceci, vous qui étiez à Claret : du bout des doigts, au bord des lèvres, au fond du cœur, et à bras le corps, la musique prend naissance, se délie et dessine une vie d’émotions par la grâce de trois anges.  L’une la regarde s’élever du dedans ; l’autre la souffle en harmonies, la troisième la porte du regard jusqu’aux ciels de la voûte. 

Cette musique organique ose une langue maternelle, réveille un pouls vital, et nous dépose au bord du vaste monde, apaisés.

Ces choses-là se vivent de préférence au premier rang, si on ne craint pas de prendre en plein buffet le choc de l’onde, le cri primal qui ébranle ; on peut entrer alors en résonnance avec la musique qui prend corps, suivre son chemin initiatique, et franchir ses propres frontières. Chose faite dès le premier titre SAUVE TES AILES, éponyme du prochain album à paraître en janvier 2012.

TRIO ZEPHYR (Marion Daques : violon alto et voix mezzo soprano ; Delphine Chomel, violon et voix alto ; Claire Menguy, violoncelle et voix soprano) s’affranchit des démonstrations d’une virtuosité accomplie, dans cette sorte de maturité qui rend du plaisir à l’intensité.  Fort d’une expérience de dix années, le chœur de ces solistes affine sans concessions un caractère affûté et qui le restera.  Toutes soifs étanchées aux échos du monde, TRIO ZEPHYR livre son crû dans le grand concert des musiques qui aident à vivre.  A nos oreilles ébahies, des sons inouïs.  Dans ce langage de l’indicible, des réponses et du réconfort : nous sommes entendus.

Dans cette célébration intègre, certaines rencontres sont fantasmées, d’autres sont inscrites  Quelques cailloux blancs semés sur le chemin, fil tissé d’envies partagées, et voici venu le jour rêvé de l’épure, celui de l’acoustique cordiale des univers de TRIO ZEPHYR et de Piers FACCINI.  Du dernier, nous parlons souvent dans ces pages. La collaboration de Claire MENGUY (violoncelliste du TRIO) aux albums de Piers FACCINI et à une précédente tournée de ses concerts serait ce fil rouge d’une découverte mutuelle et des projets semés ? Merci Claire. Celui d’un partage dans l’acoustique d’une petite église couvait depuis quelques temps.  L’association BOUILLON CUBE a joué les bonnes fées en posant le cadre : une résidence d’artistes pour le TRIO ZEPHYR et l’invitation faite à Piers FACCINI pour le concert du 18 septembre en particulier.

Quelques repères ont suffit à l’un et aux autres pour accorder ce bel unisson de leurs timbres, de leurs grains, et de répertoires qui se parlent.  Et par cette invention naturelle qui naît des belles intentions, la fusion des manières de chacun des artistes a créé un ensemble nouveau, prodigieusement inventif, où l’on reconnaît et découvre en même temps.  Sur les compositions du TRIO ; Piers apporte une vocalise modulée, travaillée par le souffle et la dynamique dans l’espace ; ses guitares, et singulièrement le jeu bottle-neck sur la Dobro National, l’harmonica, ou encore le tambourino italien tantôt soutiennent ou ornementent de motifs plus sauvages et primitifs le tissé délicat du TRIO .  Jesce Sole, salutation napolitaine au soleil, donnée a cappella, a résonné à Claret d’une intensité particulière, écho d’autres éditions de ce chant, vécues dans des lieux autant chargés d’Histoire (le Théâtre antique de Vienne – juillet 2010, et la chapelle romane de Saint Etienne d’Issensac – juin 2011).

La nouvelle chanson de Piers FACCINI : Three Times Betrayed  illustrera la symbiose intuitive, l’accord parfait, la vie riche et son infinité de reflets, dans un dialogue idéal entre voix et instruments , poussé en toute liberté jusqu’à sa conclusion naturelle par des artistes enchantés.

Fallait-il un coda à cette alchimie ?  Il fut donné par une improvisation commune, déployée avec grâce par TRIO ZEPHYR et son invité, orfèvres d’une note parfaite.

*******

La résidence d’artistes de TRIO ZEPHYR en Grand Pic Saint Loup, organisée par l’association BOUILLON CUBE, permet au TRIO de préparer les concerts qui accompagneront la sortie de leur troisième album en janvier 2012.  La sortie de résidence le 30 septembre 2011 sera l’occasion d’un concert sur le site de La Grange au Causse de la Selle, chez BOUILLON CUBE. Ne le manquez pas !

*******

Pour aller plus loin:

http://www.myspace.com/triozephyr

http://www.piersfaccini.com/

http://www.bouilloncube.fr/

Publicités
Cet article, publié dans folk, live, musique, musique des mondes, oh-les-beaux-murs!, vie culturelle, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour TRIO ZEPHYR EN GRAND PIC SAINT LOUP

  1. Ping : Into MY WILDERNESS : entretien avec Piers FACCINI | La Maison Jaune

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s