Route de la Voix 2013: Are you Experienced?

BIRDS ON A WIRE (Rosemary Standley & Dom Pinto)

DOM LA NENA

PIERS FACCINI avec SIMONE PRATTICO

Un événement BOUILLON CUBE, à La Grange (Hérault) – 3 août 2013

©Piers faccini

©Piers Faccini

La ROUTE DE LA VOIX, les gars, c’est pas n’importe quoi.  Un décor, une heure chaude, une batucada de cigales n’y suffisent pas.  Vous croyez qu’il suffit de réserver sa place, amener des bières, et rentrer dans le décor? Vous êtes mal renseignés.

Et pourtant, rien ici de mystique ou de réservé à de prétendus initiés.  La ROUTE DE LA VOIX est une proposition tout ce qu’il y a de plus simple, tellement simple qu’elle paraît impossible aux blasés du show-biz et aux petits marchands.

Ici, la musique pour elle-même et quelques artistes ont jeté tous les masques et les apprêts dont les affuble cette industrie des loisirs qui prétend si bien nous connaître.  Quelques artistes seulement, confiants dans leur seul souffle.  Et autant d’auditeurs attentifs que le permet une voix nue.

Pour le seul amour de la musique, rapprochez-vous de votre enfance, des chansons poussées à tue-tête en revenant de l’école ou en cavalant vers les bois du plein été des grandes vacances.  Osez raviver le souvenir de ces instants poignants où votre vie tenait à une seule chanson, greffée à même la peau. Souvenez-vous que vous chantiez, naguère.  Rappelez-vous comme c’est tout simple. Et que ça fait du bien.

La ROUTE DE LA VOIX emprunte ce chemin-là, s’il est disponible, pour proposer à une écoute attentive quelques chansons « chantantes » qui, avec la résonance du lieu et tous les petits bruits de la vie alentour, composeront un accord parfait.

Et ce que l’on découvre alors n’a pas de prix: la voix sans micro, même chuchotée, les percussions effleurées, les cordes et le bois des guitares, l’épaisseur de l’air du soir qui module le chant, les brindilles qui craquent sous le pas, .. tout est musique, et tout est à notre portée.  Petit à petit, tout ce qui compose la musique va être élaboré devant nous, comme une écriture dont nous pourrions sentir l’encre et le papier.  Tout ce qui est englouti d’ordinaire par le son lissé de la bande FM et le carrousel des clips TV. Petit à petit, au prix d’une attention qui s’aiguise comme un couteau – prévient Piers FACCINI, nous allons comprendre la musique comme elle naît.  Une sacrée expérience! De celles qui n’ont besoin d’aucune trace, si on s’est bien compris, rappelle Piers: photos, vidéos, enregistrements en tous genres not welcome.

Initiée par Piers FACCINI et l’Association BOUILLON CUBE au début de l’été 2011, LA ROUTE DE LA VOIX est un concept minimaliste qui associe la chanson acoustique dans sa plus simple expression avec des lieux intimes – sites naturels ou du patrimoine – à forte émissivité sympathique.  Cette année, LA ROUTE revient dans la clairière de LA GRANGE, sur le site incroyablement accueillant de l’Association BOUILLON CUBE. (voir nos chroniques des éditions passées dans la section Archives ou suivre le lien plus bas)

Trois set de moyenne durée ont vu se succéder – mais aussi collaborer – le projet BIRDS ON A WIRE, DOM LA NENA, et Piers FACCINI avec SIMONE PRATTICO.

ROSEMARY STANDLEY, chanteuse au sein du fameux MORIARTY, s’est associée à DOM LA NENA – chanteuse et violoncelliste (ou le contraire!) pour le projet BIRDS ON A WIRE. Les deux cigales tournent depuis près de deux années avec un répertoire 100% envies et chansons d’enfance, mélangées avec des pièces de Claudio Monteverdi, Leonard Cohen,  Tom Waits, Fairouz, ou Purcell…. Un set tonique, ludique, et bourré de tendresses.  Et avec quel naturel les deux jeunes femmes ont-elles joué de l’espace, s’éloignant dans la frondaison, grimpant sur un rocher ou se rapprochant du public pour la plus fine des balances.

BIRDS ON A WIRE en album, c’est pour début 2014, avec une session studio enregistrée en juillet dernier.  Patience!

L’occasion n’est pas rare d’approcher MORIARTY dans des mises en scènes de proximité saisissantes. Mais qu’il soit permis ici de souligner l’incroyable présence de Rosemary STANDLEY, élégance et voix porteuse de tous nos rêves pour très loin. Dans cet écrin des bois, sans conteste la plus belle découverte de la soirée.

Son premier album à peine lancé, DOM LA NENA est rapidement devenue une artiste cordiale: avec du cœur pour chanter et toutes ses cordes à vibrer.  Celle-ci a eu la chance de tourner, entre autres vedettes, avec Jane BIRKIN plutôt qu’avec Céline DION!  De quoi libérer et légitimer le souffle de sa voix, qui jaillit désormais sur ses propres textes et compositions.  On a chroniqué ici son récent premier album ELA, produit par Piers FACCINI.  Un album travaillé entre autres dans ces mêmes Cévennes il y a juste un an, ce qui nous avait valu une étape de LA ROUTE réhaussée de sa présence.  Depuis, le monde est sa marelle.  L’Amérique du Sud est son jardin (l’album y sort au Brésil ces jours-ci).  L’Amérique du Nord se l’arrache entre studio-sessions, interviews et grimpette dans le top 10 des musiques du monde.  L’Europe lui ouvre ses festivals et ses salles intimes.  Elle traverse tout ça avec le culot de la jeunesse et la maturité des musiciens qui bossent: personne ne s’y trompe.  Backstage, à côté du flightcase pour le violoncelle, son énorme valise déborde de robes de scène, de petits instruments acoustiques et de plans de vol.  En nomade magnifique, Dom est sur la route.  Et lorsque justement cette chanteuse- coupe par les bois de LA GRANGE, on mesure notre chance unique de recueillir sans filtres ni amplification l’élixir de ses chansons géniales, comme écrites et jouées dans l’instant: à la source.

Pas plus que les autres artistes sur La ROUTE DE LA VOIX, Piers FACCINI n’est en tournée promo. On reparlera bientôt ici de son actualité: création de son label BEATING DRUM et nouvel album en septembre BETWEEN DOGS AND WOLVES.  Et s’il joue ici quelques chansons de son album à paraître, c’est avant tout parce qu’elles s’accordent avec le concept acoustique de LA ROUTE (Like Water like Stone, Missing Words, ou les déjà diffusés Reste la Marée ou Black Rose).  Comme souvent, des versions inédites sur des titres anciens sont juste un régal de dégustation: Fire in my Head, Catch a Flame, et un mémorable To see is to Believe à la belle charpente rythmique exhaustée.

A ses côtés, Simone PRATTICO, brillant batteur et percussionniste,  mais surtout compagnon des routes, des scènes et des albums depuis Two Grains of Sand.  Ces deux-là se connaissent si bien que Simone ne peut que se fondre avec grâce dans l’humeur de la clairière et, comme le ferait un grand couturier, habiller de ses petites frappes et autres caresses sur les peaux toutes les mélodies distillées ce soir.  Pour le set de Piers, bien sûr.  Et chaque fois que Rosemary, Dom et Piers s’inviteront l’un l’autre pour un tricotage jubilatoire, il en sera!  Jusqu’à la tombée de la nuit, le silence des cigales, et la dernière note étirée de Three Times.

La Grange ambiance Bouillon Cube

Entre ces récitals hypnotiques, on remontait de la clairière comme d’une mine d’or vers l’esplanade de La Grange.  Sous le Micocoulier tutélaire et sa guirlande multicolore, on y mangeait les assiettes-maison avec un verre de Pic Saint Loup, servi au bar par un souriant bon gars des Pouilles italiennes.  On vous l’a dit ça?  BOUILLON CUBE reçoit comme à la maison, avec le sourire.  No speed mais tout fonctionne en temps et en heure.  Du coup on s’y sent plus participant que consommateur.  Et ça le fait comme ça tout l’été, au gré de l’agenda de la mixture culturelle concoctée par tonton Yo et Clayre.  Jetez un oeil au programme: ceux qui connaissent font le détour exprès et les résidents de Montpellier, Nîmes ou des patelins alentour y grimpent volontiers pour se dégourdir les neurones!

Cette année, c’était un peu spécial, sans étape foraine pour LA ROUTE DE LA VOIX.  Ça va revenir.  Il reste beaucoup de chapelles perdues dans la montagne, tant d’heures magiques entre chien et loup, et pas mal de chansons à confier à nos sens aiguisés.  Pour BOUILLON CUBE, c’est devenu un art de vivre et de faire vivre le « pays ».

Pour Piers FACCINI, LA ROUTE DE LA VOIX est définitivement un concept central et emblématique de la manière dont il conçoit son rapport à la musique et au public-partenaire.  Engagé comme il l’est désormais sur cette LIVING ROAD comme disait LHASA, il n’est pas près d’en perdre la trace.

Prochaine étape: automne 2013.  Soyez-en si vous y tenez tant que ça.

* * * * * * *

Entrez ici, chez BOUILLON CUBE

Lisez plus sur l’album ELA de DOM LA NENA

Les débuts de LA ROUTE DE LA VOIX en 2011

Le nouveau site de Piers FACCINI: actualités, vidéos, ventes en ligne

MORIARTY: juste un band sublime!!

Publicités
Cet article, publié dans blues, folk, live, musique, oh-les-beaux-murs!, Route de la Voix, vie culturelle, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Route de la Voix 2013: Are you Experienced?

  1. Ping : Piers FACCINI inaugure son label BEATING DRUM | La Maison Jaune

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s