Tigran HAMASYAN et son SHADOW THEATER – Nouvel album

Tigran_ShadowTheaterInclassable, novateur, auteur – décidément grand poète sur la route, Tigran HAMASYAN dévoile, en album et en concert, un Livre des Merveilles enraciné dans les vivaces traditions d’Arménie, mais qui se prête sans retenue aux lectures les plus audacieuses.

Un récent concert à Toulouse dans le cadre du fameux festival JAZZ SUR SON 31 en a fait une démonstration stupéfiante.  Et on pourtant on le suit depuis longtemps!  Lisez ce qu’on en disait lors de son passage à MILLAU EN JAZZ.

Pianiste virtuose précoce, oui. Un talent dont il n’a usé que pour prétendre à la cour des grands et y trouver partenaires et stimulations pour des dialogues musicaux où il a incontestablement sa place.   Ses collaborations avec les frères MOUTIN, Dhafer YOUSSEF, ou encore le grand Lars DANIELSSON ont permis d’écrire des pages qui ne pouvaient manquer à l’histoire du jazz et aux musiques du vaste monde.

Un album d’enfance, donc, avec des accents de conte et de berceuse qui rappellent d’où vient le grand musicien d’aujourd’hui.  Un univers auquel il doit tant, Tigran, et autant à ses mentors bienveillants – ce cher oncle initiateur ! – que SHADOW THEATER se pose comme l’album le plus intime d’un artiste éveillé à lui-même.  Il peut alors se permettre de casser les codes du merveilleux pour en faire ressortir à nu la puissance poétique.  C’est son hommage, sa gratitude, son identité. Ecoutez Tigran : Montrer aux gens des choses irréelles, fausses, inventées – comme au théâtre d’ombres – leur permet de comprendre ce qui est vrai dans leur propre vie.

Un tour de force, un engagement à servir la musique qui ne se peut qu’avec une grande foi, une soif de plaisir, et la jubilation d’un band en super phase !  Ca n’a pas loupé,  l’autre soir à Toulouse.  Une pièce qui démarre comme une boîte à musique – Tigran courbé sur ses doigts sur les touches lance un tintinnabulement aérien : on attend les fées ! Areni AGBABIAN, au chant, les campera avec grâce.  Si la mélodie s’accélère, elle ne cherche pas loin le soutien de la guitare du très doué Charles ALTURA, à l’agile sobriété des grands jazzmen.  Un temps mort, et on devine presque ce qui nous attend : une énorme section rythmique met tout à plat. Coups de boutoir des claviers de Tigran (l’électricité s’en mêle !), basse entêtante de Sam MINAIE (bonne surprise de le retrouver ici !) et batterie nerveuse à souhait d’Arthur HNATEK.  Sûr, ils veulent nous perdre ! Pourtant, ce sont les mêmes ensuite qui reconstruisent, sur la trame d’origine ; qui transforment un conte familier en un poème puissant, essentiel, auquel soudain nous appartenons tout entier.

Tigran_ShadowTheater2C’était un concert d’une modernité inattendue.  Du côté des avancées d’un Herbie HANCOCK à l’époque de son album  HEAD HUNTERS.  Ou d’un certain Tigran HAMASYAN flirtant avec FOWATILE au prestigieux JAZZ A VIENNE.  On attendait du folklore : il y était.  Du jazz ? Incontestablement ! De l’électro hip-hop (comme ils disent !) ? Bienvenue !!  On entendait tout ça et autre chose : la musique de Tigran.

Attrapez cet album.  D’une oreille distraite, il déroute. Écoutez-le attentivement et il vous deviendra vite indispensable.

Tigran_JazzAVienne2012

http://www.tigranhamasyan.com/

Publicités
Cet article, publié dans jazz, live, musique, musique des mondes, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Tigran HAMASYAN et son SHADOW THEATER – Nouvel album

  1. Ping : Tigran à Bruxelles: dernier concert de la tournée!! | La Maison Jaune

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s