Une et toutes les Irlande – La Musique Irlandaise, par Etienne Bours (4/5)

La musique Irlandaise, tout le monde connaît non?  Elle est sans conteste le premier ambassadeur de l’île.  
Poursuivant son commentaire du livre, Etienne Bours raffine un peu l’image d’Epinal:  si la veine est commune et puissante, il y a cependant plusieurs Irlande, et sa musique offre plusieurs visages.

'90s ©Ken Garland

’90s ©Ken Garland

Y a-t-il « des » musiques Irlandaises ou une seule musique Irlandaise?  L’amateur profane va pouvoir distinguer l’Irlande du Nord de la République du Sud, ajouter sans doute la diaspora Nord-Américaine – et peut-être même les pubs de sa propre ville! – comme foyers historiques et propagateurs de cette musique irrésistible.  Mais il s’agira toujours de « La » musique Irlandaise.
Qu’en est-il en réalité de l’identité, de l’influence de ces territoires (ou communautés?) sur « la » musique Irlandaise? Et y a-t-il des valeurs communes? 

[Etienne Bours :]

Quand on parle de musique irlandaise, on comprend, en général, cette musique très « symbolique » qui est tout simplement ce qu’on peut appeler la musique traditionnelle. Il n’en existerait sans doute qu’une… mais elle en comprend plusieurs. Elle a plusieurs facettes. Les danses, qui ne sont pas les mêmes partout; les répertoires, différents d’une région à l’autre, comme peuvent l’être les styles de jeu.
Comme peuvent l’être aussi certains instruments.   Le concertina par exemple, plus présent dans certaines parties de l’Ouest.
Les chansons gaéliques anciennes, les chansons en anglais ou ballades plus récentes, les influences écossaises particulièrement présentes au Nord, les évolutions modernes de tous ces répertoires, les mélanges avec d’autres influences… Autant de répertoires qui se côtoient et qui font la ou les musique(s) irlandaise(s).

Puis effectivement, il y a cette diaspora, telle qu’il y a beaucoup plus d’Irlandais en dehors de l’Irlande que sur l’île. Les Irlandais d’Angleterre, des USA, d’Australie… jouent aussi, encore et toujours, la musique irlandaise. Laquelle est un élément majeur qui est allé se dissoudre au sein d’autres éléments, dans une alchimie incroyable, pour créer les courants de la musique ‘old time’ et country américaine…

©William Mullen

©William Mullen

Enfin, quand on parle de musique irlandaise, on se rend compte très vite que cette musique de tradition s’est glissée, consciemment et inconsciemment, dans toutes les couches musicales du pays et surtout dans l’esprit et la mémoire de tous les musiciens d’Irlande. A partir du moment où il fut clair pour tout le monde que cette musique n’était pas une expression ringarde d’un passé honteux, qu’elle n’était pas liée exclusivement à un milieu rural pauvre et bigot, chacun s’est alors senti à l’aise d’y revenir et d’y prendre ce qui lui appartient en tant qu’héritage.
Les musiciens classiques et/ou contemporains (Sean O Riada en tête), le mouvement folk, le rock, la soul irlandaise, la country locale, puis les grands spectacles de danse… se sont emparés avec plus ou moins de bonheur et d’audace de divers éléments de la musique irlandaise pour alimenter leur propre voyage musical.

Il y a sans doute plusieurs Irlande et donc plusieurs musiques irlandaises qui ont toutes les mêmes racines mais qui ont toutes rencontré de nombreux éléments extérieurs dus à la présence des Anglo-Normands, puis à la colonisation anglaise avec l’installation de colons venus d’Ecosse, enfin en raison des mouvements culturels du XXe siècle.

Le « renouveau » de cette musique dans les années ’70 a d’abord eu tendance à créer une uniformisation, une standardisation des répertoires et des styles. Mais les identités locales sont fortes et les caractères de certains musiciens tout autant; de sorte que des styles et des répertoires propres à certaines régions ont repris le dessus. Il en de même pour la danse qui fut très standardisée par les mouvements culturels identitaires à la base des nombreux concours de danses organisés sur toute l’île. Mais on a vu revenir des styles propres au Connemara par exemple et revenir aux styles locaux devint une affirmation de liberté autant que d’identité.

Edel McWeeney, fiddle - Shane McGowan, guitar ©Steven de Paoire

Edel McWeeney, fiddle – Shane McGowan, guitar
©Steven de Paoire

Quant aux valeurs communes, elles sont évidentes. Parce qu’elles sont celles d’un peuple qui a lutté pour sa liberté et sa dignité : attachement à la terre, à la beauté de l’île, à la lutte historique, aux héros de naguère (plus que ceux de ce qu’on a appelé les troubles des années ’70 et ’80), aux spécificités sociales et populaires (humour, whisky, culte des morts, idée de la République, drame de l’exil et de la séparation…). Beaucoup semblent vouloir mettre des limites à ces valeurs communes et n’aiment pas trop les répertoires les plus républicains ou les plus « engagés » (politiques) des dernières années – notamment à cause des références directes ou non à la lutte armée et à l’IRA. Ceux-là acceptent plus facilement les ballades anciennes, plus romantiques, plus « nobles », qui rappellent des héros moins équivoques.

Tous ne seront donc pas d’accord sur ce que représente ou englobe cette appellation « musique irlandaise.
Ce qui signifie avant tout à quel point elle est vivante et en mouvement perpétuel. 

La musique irlandaise voyage aussi avec les non-Irlandais.  Ici le groupe Toulousain Doolin’ enregistre à Nashville avec une bonne fée et quelques parrains du sérail.

* * *

Au plaisir de votre libraire (il peut aussi commander):
La Musique Irlandaise – Editions Fayard – Les chemins de la musique – 2015 .

Pub The Cobblestone, Dublin ©Christine Breuls

Pub The Cobblestone, Dublin ©Christine Breuls

Etienne Bours a également publié:
* le Dictionnaire thématique des musiques du monde  (Fayard 2002)
* Le sens du son: Musiques traditionnelles et expression populaire (Fayard 2007)
* Pete Seeger: un siècle en chansons (Le Bord de l’Eau – 2010)
* Il a récemment participé au Hors-série: Musique, fête ou festival » (Imagine – juin 2016) – récemment chroniqué dans ce blog.

Publicités
Cet article, publié dans folk, musique, musique des mondes, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s